Définition du Growth Hacking

L’émergence du growth hacking

Le « growth hacking » défini par Sean Ellis en juillet 2010 est devenu le point de départ de la révolution du marketing par les startups. Ce terme désigne, selon cet écrivain américain, un ensemble de techniques marketing permettant d’accélérer de façon exponentielle et significative la croissance d’une startup.

Depuis quelques années ce mot est dans toutes les bouches, que signifie réellement le growth hacking ? Les marketeurs du monde entier se demandent aujourd’hui comment certaines startups peuvent obtenir des croissances aussi rapides, en si peu de temps…

Le growth hacking, c’est quoi au juste ?

Depuis quelques années ce mot est dans toutes les bouches, que signifie réellement le growth hacking ? Les marketeurs du monde entier se demandent aujourd’hui comment certaines startups peuvent obtenir des croissances aussi rapides, en si peu de temps…

Hacker quelque chose, c’est trouver un moyen original, non-orthodoxe, de le faire. Le growth hacking est un moyen d’hacker la croissance, et plus précisément d’hacker le marketing, en trouvant de nouvelles façons d’attirer des utilisateurs, de les retenir, et de générer du revenu.

Le growth hacking est né dans la Silicon Valley au lendemain de l’éclatement de la bulle internet, au début des années 2000, dans des sociétés très technologiques et en grandes difficultés financières. Pour relancer les ventes de produits, il est devenu crucial pour les développeurs, alors largement majoritaires dans ces entreprises, de s’attaquer au marketing. La mentalité du développeur tournant autour des raccourcis (raccourcir le code pour le rendre plus efficace), le growth hacking est né de la recherche de failles exploitables dans le marketing.

Le terme de growth hacking pourrait se traduire littéralement par “piratage de croissance”. Cette tournure volontairement agressive vise à traduire deux choses. D’une part le champ d’intervention très large du growth hacker et d’autre part, le côté transgressif et créatif de la discipline.

Le growth hacking, c’est un ensemble de pratiques et de techniques, souvent non conventionnelles, utilisées pour assurer la croissance rapide d’un service ou d’un produit. On insiste, dans cette définition, sur deux éléments :

  • Le growth hacking a pour objectif la croissance rapide, exponentielle si possible, d’un produit ou d’un service. Dans « growth hacking », il y a « growth ».
  • Le growth hacking utilise tous les moyens pour arriver à ces fins – la croissance. Des moyens non conventionnels parfois à la limite de la légalité ou de la « décence ». D’où le terme « hacking » contenu dans « growth hacking ».

Cette définition reste ‘sommaire’, car elle n’explique pas de quelle croissance il s’agit. Elle n’explique pas non plus en quoi consistent ces pratiques non conventionnelles, ces « hacks ». Il me semble donc important de poursuivre l’analyse.

À travers mes articles, je m’efforcerais de comprendre si le growth hacking représente une réelle disruption des pratiques marketing classique ou une simple tendance médiatique. Afin de démystifier cette notion, j’ai employé une approche inductive. Grâce à mes recherches j’ai pu en déduire quatres idées principales. Le growth hacking est un nouveau système de pensée et non un ensemble d’outils pratiques. Le plus important des deux termes est celui de « hacking ». Ce concept correspond à la mentalité de cette nouvelle génération d’entrepreneurs. Enfin il est intéressant de nuancer l’aspect disruptif de ce concept.

Mots clés // Définition du growth hacking
#growth-hacking #growth-hacker #marketing #startup #croissance #stratégie #mindset #framework

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

dix-sept − dix =